Au creux de ton oreille

L’année dernière j’ai découvert un truc tellement simple que ça me fait toujours plaisir d’en parler. Connais-tu l’ASMR ?


Voici une définition dénichée sur le web :

« L’ASMR, de l'anglais Autonomous Sensory Meridian Response, que l'on peut traduire par « réponse autonome sensorielle culminante » est une sensation distincte, agréable, de picotements ou frissons au niveau du crâne, du cuir chevelu ou des zones périphériques du corps, en réponse à un stimulus visuel, auditif, olfactif ou cognitif. Cette sensation est induite typiquement lors de séances chez le coiffeur où les manipulations du cuir chevelu, éventuellement ressenties comme sensuelles, interviennent de surcroît généralement dans un environnement calme.Bien que ce phénomène ait toujours existé, il n'a commencé à être popularisé que dans les années 2010 (…) ».


Certes, si ta coiffeuse est délicate, ça peut le faire… Mais c’est aussi (par exemple) ce que l’on ressent lorsque enfant ou adolescent(e) une bonne copine te chuchotait des secrets à l’oreille, des mots plus ou moins audibles et dont tu pouvais ressentir les vibrations de douceur et de confort que cela procurait à ton cerveau, cette onde menue qui se glissait dans ton être pour inonder de chatouilles ta colonne vertébrale, ta nuque ou le sommet de ton crâne.


Tu l’auras compris, l’ASMR est une technique pour détendre à la fois tes neurones et ton corps, en ralentissant au passage ton rythme cardiaque. Si tu as du mal à t’endormir le soir, mets tes écouteurs, baisse le volume pour que cela soit confortable à tes oreilles, allonge-toi, ferme les yeux et écoute. Je parie que tu t’endors (plus ou moins) en cinq minutes chrono !


L’ASMR offre un choix de bruitages assez large : tapotement sur différentes matières comme le bois, le métal, le verre, emballage froissé ou déchiré, frottement sur éponge et tissus de toute sorte, bruits de bouche, clapotis d’eau, entrechoc de glaçons ou de billes, écrasement de produits cosmétiques, la liste est bougrement longue sans parler des jeux de rôle servant de prétexte à une multitudes d’autres déclencheurs. Oui, parce que tous ces petits bruits si anodins et ordinaires peuvent provoquer une multitude de frissons dans ton corps… ou pas. Certaines personnes se disent énervées ou hermétiques au moindre ressenti. Trop d’attente ou refoulement inconscient des sensations corporelles ? je ne pourrai te dire mais ça existe.


En tous cas, moi, je suis fan. Surtout lorsque j’estime avoir eu une journée pas trop topissime, c’est mon doudou du soir. J’ai cependant des préférences marquées en la matière. Par exemple, je n’aime pas spécialement les bruits de bouches ou les phrases inaudibles et j’apprécie peu les frottements sur le micro même avec un pinceau doux parce que le son produit m’arrache le cerveau.

Une séance d’ASMR se regarde aussi mais cela demande de fixer ton écran, ce qui va stimuler ton système nerveux. N’est-ce pas contraire à un besoin d’apaisement ?


Je dois t’avouer un truc au passage : plus tu regardes/écoutes des vidéos d’ASMR et moins tu as de frissons… sans doute parce que ton cerveau s’habitue par adaptation. Alors après plusieurs mois de pratique, j’ai un peu lâché l’affaire, aussi parce que s’endormir connecté au téléphone ou à une tablette ce n’est pas forcément recommandé sur la durée.


Malgré cela, j'ai pris l'habitude dès que l'occasion se présente de tapoter de la pulpe de mes doigts ou du bout des ongles, différents contenants, qu'ils soient en carton, en métal ou en verre et d'écouter avec une certaine gourmandise les différents bruits produits... J’ai d'ailleurs un gros penchant pour une marque de madeleines dont l’emballage papier craque délicieusement sous la pression de mes doigts.


Alors, même si les sensations physiques s'estompent (mais elles peuvent revenir), l'effet calmant reste intact. Et le crépitement d'un feu de bois ou le va et vient des vagues sur une plage offriront à ton cerveau le même effet de détente.


Porte toi bien et à bientôt