Des bulles pour ton corps

Un de mes sujets de prédilection en ce qui concerne l’alimentation, c’est la lacto fermentation.


Tu connais pas ? alors je t’explique… Pour commencer tu en manges depuis ton enfance et sûrement sans le savoir. Yaourt, fromage, choucroute, cornichons, pickles, kimchi, kéfir de lait et de fruit, kombucha, nuoc-mâm, sauce soja… crois moi sur parole, la liste est longue.


Plus précisément, la lacto fermentation c’est une chimie naturelle qui transforme les sucres présents dans les légumes (ou les fruits). De gentilles bactéries convertissent ces sucres en acide lactique (rien à voir avec le lait ou tes courbatures…) et permettent une conservation longue durée desdits légumes, sans pasteurisation ni réfrigération, l’acide lactique inhibant les micro-organismes responsables de la moisissure.


Faire toi-même tes propres légumes lacto fermentés, c’est tout bénèf pour ton porte-monnaie : tu n’as besoin que de quelques grammes de sel naturel, d’eau de source ou d’eau préalablement bouillie refroidie, de légumes biologiques, d’un pot en verre avec couvercle (type Le Parfait), de quoi râper ou trancher fin et c’est tout.


L’opération est d’une telle simplicité qu’il serait dommage de ne pas tester au moins une fois dans ta vie… Voici comment faire :

- râpe tes légumes, ou tranche les finement,

- tasse les bien dans ton bocal en verre jusqu’à 1 cm du bord,

- ajoute par-dessus une cuillère à café de sel (gris ou rose, sans fluor),

- complète avec l’eau de source jusqu’au niveau des légumes bien tassés,

- puis ferme ton bocal et attend au minimum 3 semaines avant de déguster.


Au bout de quelques heures, la fermentation commence et de petites bulles se forment et remontent dans le bocal. Souvent de la mousse et du liquide s’échappent du pot, alors prévoit un torchon qui absorbera l’excédent de liquide ou une assiette creuse.


J’applique cette recette depuis des années avec succès. Sache quand même que la lacto fermentation modifie le goût des légumes mais cela reste bon, légèrement acidulé et très croquant. Je prépare souvent un mélange choux blanc/carottes et j’aime la couleur rose vif du chou rouge lorsqu’il est prêt à être consommé. Tu peux essayer avec du concombre, des haricots verts, de l’oignon, du céleri rave, des radis roses, du radis noir, du chou-fleur, des tomates… tu trouveras plein de recettes sur le web. Tu peux aussi lacto fermenter les fruits, mais là, je ne suis pas experte en la matière.


Question santé, la lacto fermentation est une grande championne ! Non seulement elle démultiplie les valeurs nutritives en vitamines et autres acides aminés contenus dans les végétaux mais elle aide aussi à l’équilibre de ton microbiote et le renforce par un apport d’enzymes et de bactéries spécifiques. Je te mets un lien à la fin de ce post qui t’explique tout ce que tu dois savoir...


Pour résumer, la lacto fermentation c’est simple à produire, économique, bon à manger et utile au maintien de ta santé.

Autrement dit, ces bactéries sont tes amies pour la vie.


Le lien en question, bonne lecture !

https://revolutionfermentation.com/blogs/legumes-fermentes/6-bienfaits-lacto-fermentations/